Rutshuru : nouvel assassinat à Gisigari

Une femme a été tuée par des hommes armés à Kayenzi, un village du groupement Gisigari en territoire de Rutshuru (Nord-Kivu), la nuit de lundi à ce mardi 20 septembre 2022.

La société civile en groupement Gisigari se dit indignée par ce meurtre, qui est survenu vers 21 heures locales de lundi.

Selon le président du noyau de la société civile en groupement Gisigari, Gentil Karabuka Jean-Marie, des porteurs d’armes ont forcé la porte de la maison de Ndirivamunda Gistazia, plus de soixante ans.

Ces hommes ont extrait la vieille femme de sa maison. Ils lui ont ensuite logé plusieurs balles dans la tête devant la porte de sa maison. La vieille femme est morte sur-le-champ.

Ces bandits armés se sont ensuite soustraits du lieu du crime vers une destination inconnue. Le capita du village du village Kayenzi, Niyonzima Barihenda, confirme la mort de cette vieille femme. Il affirme que les habitants de son village ont été surpris par des coups de feu sans savoir ce qui était arrivé.

Ces habitants l’ont ensuite alerté annonçant la mort de cette femme. Mais il est difficile d’identifier les auteurs de ce meurtre, affirme ce capita du village.

La société civile en groupement Gisigari se dit choquée par ce meurtre à quelques deux cents mètres du camp de Rumangabo.

Pour son président Gentil Karabuka, il est inadmissible que des bandits opèrent tranquillement non loin d’un lieu aussi sécurisé et qu’ils disparaissent sans être repérés.

Gentil Karabuka appelle ainsi les autorités militaires à Rumangabo à renforcer les mesures sécuritaires pour éviter le retour des incidents comme celui survenu cette nuit dans cette région du territoire de Rutshuru.

Faustin Tawite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.