Butembo : la société civile de Bulengera appelle à inciter les nouveaux élus à réaliser leurs promesses  

En ville commerciale de Butembo (Nord-Kivu), la société civile forces vives de Bulengera a organisé un meeting populaire, ce vendredi 26 janvier 2024. Le président de cette structure citoyenne, John Kameta, a notamment appelé les habitants à toujours communiquer avec les candidats députés récemment élus, afin qu’ils tiennent leurs promesses faites lors de la dernière campagne électorale. Il est également revenu sur le bilan sécuritaire de la commune Bulengera.

Devant des dizaines d’habitants au rond-point Kyaghala, le président de la société civile de Bulengera a, tout d’abord, brossé la situation sécuritaire générale de la commune.

John Kameta a démontré que les bandits s’introduisent dans des maisons tout en ayant les détails possibles sur la somme d’argent à voler. Pendant ce temps, le président de la société civile de Bulengera est revenu sur l’éducation civique à cette période post-électorale. Ce, notamment en montrant aux habitants le travail qui devrait caractériser les députés élus de la ville de Butembo.

Il a, entre autres, parlé du contrôle du gouvernement et la proposition des lois.

« Ces mêmes députés ont le travail de contrôler les entrées dans la caisse de l’Etat, en vérifiant si l’argent entré a été dépensé pour une bonne cause. Ils ont aussi le travail de légiférer. Ces lois permettent une bonne vie dans la société. Dans un pays sans lois, les plus forts étouffent les faibles en les considérant comme des sans valeur alors que la constitution stipule que nous sommes égaux devant la loi. Nous avons voté en donnant aux députés nos voix ils vont nous représenter », a-t-il déclaré.     

Au même moment, John Kameta a indiqué que le contrôle des députés par les habitants s’avère indispensable pour un meilleur changement. Il a profité de l’occasion pour appeler les électeurs à garder la communication avec leurs représentants pour la réalisation de leurs promesses faites lors de la campagne électorale.

« Voyons les promesses faites par les députés avant qu’ils ne soient élus. Les députés peuvent arriver ici et dire qu’ils vont vous aider à résoudre tel ou tel autre problème. En disant aussi, je vais plaider pour vous la construction des ponts, nous allons travailler sur la question de l’insécurité, mais nous habitants, avons l’obligation de voir pendant les cinq ans s’ils ont réalisé leurs promesses. Le deuxième travail, est de toujours communiquer avec eux tout le temps. Quand le député va à Kinshasa ou à Goma, normalement c’est un travailleur du peuple. Ne le laissons pas partir comme ça. Le député a un grand rôle, celui d’améliorer nos conditions de vie », a-t-il renchéri.

Après son exposé, une séance de questions réponses entre la société civile et les habitants a pris place. Ici les zones d’ombre qu’avaient les habitants ont été éclaircis par les forces vives de Bulengera.

Glodi Mirembe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.