RDC/Ass. Nat. : 402 députés présents à la session extraordinaire inaugurale de la 4e législature

L’Assemblée nationale de la République démocratique du Congo a ouvert, ce lundi 29 janvier 2024, sa session extraordinaire inaugurale de la 4ième législature. Les cérémonies y afférentes ont vécu au Palais du Peuple, à partir de 14 heures 45 minutes, sous la présidence du Secrétaire général à l’administration parlementaire, conformément à l’article 114 de la Constitution RD Congolaise.

402 députés nationaux sur les 477 élus et proclamés provisoirement par la CENI ont signé leur présence dans la Chambre basse du Parlement qui attend atteindre le chiffre plein de 500 après que des entités n’ayant pas connu d’élection le 20 décembre 2023 passeront au vote. C’est ce qu’a fait savoir, dans son discours, le Secrétaire général à l’Assemblée nationale.

Ensuite, Nguvulu Khoji Jean a décrit que cette chambre est constituée de 337 nouveaux élus, 140 réélus, avec une mention de plus de femmes qu’à la dernière législature.

A ces représentants du Peuple, Nguvulu Khoji Jean a demandé de transformer leur message de campagne en des engagements concrets pour le développement de la RDC. Cela se fera, selon lui, en jouant bien les rôles de représentants du Peuple, de législateurs et de contrôleurs du gouvernement et des Institutions du pays.

« Vous avez distribué des messages pleins d’espoir allant dans le sens de la promotion du bien-être des électeurs en vue de les convaincre d’adhérer à votre candidature. Si tous ces excellents messages étaient des outils de campagne, le moment est à présent venu de les transformer en cheval de bataille », a-t-il souhaité.

Son discours terminé, la plénière a procédé par l’installation du bureau provisoire de l’Assemblée Nationale. Il sera présidé par Christophe Mboso doyen d’âge, 81 ans, secondé par deux secrétaires, à savoir les honorables Serge Bahati, 28 ans, et Moise Matembo, 27 ans.

Ce bureau d’âge a la mission de valider le pouvoir des députés, élaborer et adopter le règlement intérieur de l’Assemblée nationale ainsi que élire et installer le bureau définitif. Le bureau provisoire invite la classe politique à être patriote, surtout à consolider la cohésion et l’unité nationales face à l’agression rwandaise, face à toutes les menaces sécuritaires et face aux défis du développement en RDC.

Patrick Kalungwana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.