RDC : Katumbi autorise ses députés de siéger à l’Assemblée nationale

Les élus membres d’Ensemble pour la République de Moïse Katumbi vont bel et bien siéger au sein de l’assemblée nationale et dans différentes assemblées provinciales. La décision est sortie, le mardi 06 février 2024, à l’issue d’une rencontre de deux jours des membres du comité directeur de ce parti.

Ces politiques étaient réunis aux côtés des représentants des organes centraux du parti ainsi que des élus députés nationaux et provinciaux. Les activités se sont déroulées à Lubumbashi du 5 au 6février 2024.

Ensemble pour la République considère ses élus comme des rescapés d’un hold up électoral. Ils ont été élus, et c’est par respect pour les voix leur attribués qu’ils vont siéger, a dit Hervé Diakese, porte-parole de ce parti.

Cette première force de l’opposition s’engage en faveur d’une opposition républicaine de combat.

« La première chose à retenir c’est qu’on a considéré le chaos électoral qui a prévalu, comme étant une procédure de désignation frauduleuse du président Tshisekedi ainsi que de sa famille politique à gérer les institutions en dehors de toute volonté populaire. Ensemble pour la République, par respect pour les voix du peuple congolaise attribué aux rescapés de ce holdup électoral, nous considérons qu’il y a lieu de laisser siéger nos élus », a-t-il fait savoir.

Le même parti exige la libération de ceux qu’il qualifie de prisonniers politiques dont Salomon Idi Kalonda et d’autres victimes de harcèlement du fait de leur opinion comme le journaliste Stanislas Bujakera. Il exige aussi la lumière sur la mort de Chérubin Okende et d’autres personnes tuées dans des circonstances non encore déterminées.

Stanley Muhindo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.