Nord-Kivu : l’AVRP qualifie ‘‘d’enlèvement’’ l’arrestation du député provincial Alain Siwako

Le parti politique Action des volontaires pour la relève patriotique (AVRP) au Nord-Kivu se dit consterné d’avoir appris l’arrestation du député provincial Kasereka Siwako Alain, le vendredi 26 avril 2024. Ce parti n’hésite pas de qualifier d’enlèvement, cette arrestation intervenue autour de 19h00 dans l’enceinte de BDGEL, à Goma, où venait de se tenir une plénière de l’Assemblée provinciale.

L’AVRP indique qu’après plusieurs recherches infructueuses de sa famille biologique et politique toute la nuit et le matin de ce samedi, c’est avec regret qu’elle a appris que son militant serait arrêté pour des faits non encore élucidés.

Cette formation politique dit prendre la Communauté nationale et internationale à témoin des faits de violations graves des règles et lois de la République « par les officines obscures ayant commandité et exécuté cette sale besogne contre ce député provincial élu du territoire de Beni au mépris des immunités dont il est couvert ».

Elle exige sa libération immédiate. L’AVRP se réserve le droit d’organiser des manifestations populaires de grande envergure sur toute l’étendue de la province du Nord-Kivu dont seules les autorités de l’état de siège en assumeront les conséquences.

Pour sa part, l’armée confirme l’arrestation de cet élu du territoire de Beni. Selon le Colonel Guillaume Gjike Kaiko, porte-parole du gouverneur du Nord-Kivu, Siwako Alain est arrêté pour incitation de la jeunesse à se révolter contre les services de défense et de sécurité à Beni, le meurtre, la perte d’arme, l’atteinte à la sureté de l’Etat et la subversion.

L’armée congolaise se tient sur les propos de cet élu du peuple tenus lors d’un le meeting le 15 octobre 2023, à Mangina. Alain Siwako aurait appelé les jeunes à s’attaquer aux FARDC, les accusant de se déguiser en ADF pour massacrer la population. Cela aurait comme conséquence, la mort de six militaires, des véhicules brulés et autres dégâts matériels, indique l’armée.

Rappelons que cette arrestation intervient alors que son ancien collègue, Paluku Ngahangondi Jean-Paul, est, lui aussi à l’auditorat militaire de Beni pour avoir été rencontré dans une zone où voulaient opérer les rebelles de l’Allied democratic forces (ADF), le mercredi passé.

Stanley Muhindo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.