Butembo : le maire encourage ‘‘une apiculture responsable’’

Le monde célèbre, ce lundi 20 mai 2024, la journée mondiale des abeilles. « Les innovations et apport de la crème intellectuelle pour la promotion de l’apiculture autour des aires protégées cas du parc national de Virunga » est le thème choisi pour cette année 2024. En ville de Butembo, le maire encourage les habitants à protéger l’environnement et à pratiquer « une apiculture responsable ».

En ville de Butembo, les organisations œuvrant dans la protection de l’environnement ont défilé sur l’artère principale au centre-ville. Cette marche a chuté à l’hôtel de ville.

Devant une assemblée d’hommes et de femmes, Fataki Baloti, membre du comité organisateur de la manifestation de ce lundi a démontré qu’il y a deux ans que la région a connu une absence d’abeilles. Elle était due, selon lui, à l’activité des usines qui émettaient des déchets nocifs à la santé des abeilles.

A la même prise de parole, Fataki Baloti a condamné tous ceux qui tuent les abeilles par le feu ou par les insecticides. D’après cet environnementaliste, un agissement pareil est considéré comme un acte criminel contre l’environnement.

« Les abeilles n’étaient plus dans la région pendant un moment donné. C’était dû à la prolifération des usines qui émettaient des déchets pollués dans la nature. Les abeilles, voulant récupérer du sucre là-dessus, elles sont mortes en cascade. Nous avons traversé une période de presque 8 mois sans abeilles dans la ville. Et cela a dû influencer négativement sur la production vivrière dans notre ville », a-t-il fait savoir.

Dans son mot de circonstance, le maire de Butembo a rendu hommage à tous ceux qui se donnent à l’apiculture et à la protection des abeilles. Le Commissaire supérieur principal Mowa Baeki Telly Roger a demandé à chacun d’intérioriser l’idée de protéger l’environnement, et si possible de pratiquer une « apiculture responsable » au regard de l’importance de l’abeille.

« L’apiculture, pratiquée de manière responsable et innovante, peut non seulement contribuer à la protection de cet écosystème unique, mais aussi offrir des moyens de subsistance durable aux communautés locales », a-t-il démontré.

Il convient de noter que l’abeille joue un rôle important dans la multiplication de l’espèce végétale, et son miel est indispensable pour la santé humaine.

Kakule Kilumbiro

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.