Beni : des activités toujours suspendues au Complexe théicole de Butuhe

La journée internationale du thé a été célébrée ce mardi 21 mai 2024. À l’occasion, RADIOMOTO.NET a braqué ses projecteurs sur le Complexe théicole de Butuhe (CTB). Les activités y sont toujours suspendues.

Au cours d’une interview, les anciens ouvriers ont affirmé que ce complexe est tombé en faillite alors qu’il encadrait près de 5.000 personnes depuis sa création par le gouvernement Zaïrois vers les années 70. Ce, avant d’être privatisé par un opérateur économique en 1993 jusqu’à nos jours.

Ces anciens ouvriers de Butuhe affirment avoir été bien traités, avant la guerre de libération de Laurent Kabila.

« (I) J’ai travaillé même au barrage et dans l’usine ici vers les années 77. Nous avons construit le barrage en 1982. On était bien payé chaque le 15 et 30 du mois. Tout a été chamboulé à cause de l’insécurité d’ici chez nous. Mais avant, c’était bien (II) Tous ces champs étaient propres à l’époque des blancs », se sont-ils rappelés.

Contactés pour expliquer l’état de lieu de l’usine de production, Aimé Sivamwenda et Tabino Watukalusu, respectivement comptable et administrateur du CTB, se sont réservés de tout commentaire.

Sur le terrain, des herbes poussent un peu partout dans la concession théicole à cause de la main d’œuvre déjà revue à la baisse faute de la rémunération. Entretemps, tous les autres ouvriers ont déjà abandonné ce complexe.

Pour rappel, depuis 4 mois, les matériels de ce complexe théicole sont en panne.

Evariste Kasereka

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.