Butembo : INACO entretient des jeunes du ‘‘Happening 2000’’ sur l’importance de l’archivage

La semaine mondiale des archives a été clôturée, ce samedi 8 juin 2024. Dans ce sens, l’Institut national des archives au Congo (INACO) antenne de Butembo s’est entretenu avec les jeunes regroupés dans la structure Happening 2000 sur l’importance de l’archivage en République démocratique du Congo, en général, et en ville de Butembo, en particulier.

Cette activité a eu lieu dans la grande salle du CLAC/Butembo. Se confiant à RADIOMOTO.NET au sortir de la salle, Ismaël Kabuyaya Kisokolo, chef d’antenne de l’INACO antenne de Butembo, est revenu sur l’essentiel de cette activité.

« Aujourd’hui, nous avons échangé avec les jeunes sur les défis qui attendent la République face au numérique. Nous avons montré les opportunités et l’importance des archives. L’INACO s’est déjà donné tous ces défis-là de mettre toutes les archives sur internet. Les archives qui doivent être conservées, ce sont d’abord les archives publiques qui représentent l’intérêt pour la sécurité et l’intégrité de la République. Et puis, il y a des archives privées qui sont des documents des particuliers qui veulent proposer les archives à l’INACO, et l’INACO  se donne le devoir de mener d’abord les enquêtes pour vérifier l’authenticité et la véracité des archives que les individus donnent. Et puis, il y a également l’INACO qui peut aller vers les individus s’ils ont des documents qui nécessitent à être archivées. L’INACO, selon la loi de 1978, a le devoir d’aller vers les individus et demander ces documents. À la population de Butembo, je rappelle la nécessité d’archiver les choses. Car, chacun doit d’abord être son propre archiviste », a-t-il déclaré.

Le bureau de l’Institut national des archives au Congo (INACO) se trouve sur la rue d’ambiance, non loin de la clôture de Cafekite. La journée mondiale des archives a été établie à l’initiative du Conseil international des archives en 2005 afin de faire connaitre le rôle des archives et valoriser le travail des archivistes.

Rosette Kamukehere

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.