RDC : l’indépendance reste une fête mémorable malgré la situation socio-sécuritaire précaire des congolais (Prof Muhesi Augustin)

La fête de l’indépendance reste une journée mémorable en RDC cela malgré la situation sur le plan sécuritaire, économique et social au pays. C’est la conviction du professeur Kahindo Muhesi Augustin de l’Université de Goma.

Il s’est exprimé à l’occasion de 64ans de l’Indépendance qui se célèbre ce dimanche 30 Juin 2024. Il croit qu’il faut encore travailler sur le changement de mentalité du congolais. 

Selon lui, la crise sécuritaire, économique et sociale qui secoue le pays ne peut en aucun cas empêcher les congolais à célébrer leur souveraineté. Il ya plusieurs raisons parmi lesquelles :

« Première raison ce que la proclamation de l’indépendance est une date historique qui a fait que le Congo sorte du jour des colons Belges. C’est donc une date inoubliable. Deuxième raison ce que le 30 juin reste un jour d’anniversaire où l’on peut faire la réflexion sur ce que le Congo a réussi à faire, ce qu’il n’a pas réussi à faire ».

Ce politologue et enseignant en Sciences politiques croit cependant qu’il ya encore à faire, car dit-il, aujourd’hui nous célébrons 64ans d’Indépendance dépendante sur presque tous les plans. Professeur Kahindo Muhesi estime qu’il faut un changement de mentalité du congolais afin d’aboutir à une véritable indépendance.

Travailler pour que les institutions soient animées par des personnes soucieuses du bien-être collectif et non des personnes qui cherchent leurs intérêts, a –t-il précisé.  

« S’il faut travailler pour le changement de mentalité, tout congolais partout où il est, doit se poser la question de savoir si son acte rentre dans le projet de la vraie indépendance du Congo. Mais il faut aussi travailler sur l’émergence d’un leadership visionnaire responsable. Et ce travaille là, j’interpelle tout un chacun, lorsque nous allons voter souvenons-nous que ce geste là de vote est vraiment déterminant pour l’avenir de notre pays », conseille le professeur.

Outre ceci, le professeur propose un autre travail sur la justice pour instaurer un Etat de droit aussi sur le système éducatif car aucun pays n’est peut se développer sans une éducation de qualité.

Rappelons que c’est depuis le 30 Juin 1960 que la RDC avait accédé à sa souveraineté nationale et internationale alors qu’elle était une colonie belge. Tombée le dimanche, c’est la journée de ce samedi qui a été décrétée chômée et payée sur toute l’étendue du pays.

Stanley Muhindo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.