Butembo : le secrétaire de la Police en commune Mususa arrêté après être cité dans un braquage qui a fait un mort à Kavisa

Un homme d’une trentaine d’années est mort par justice populaire la soirée de mercredi 29 novembre 2023, dans la cellule Kavisa au quartier Katwa de la commune Mususa en ville de Butembo. Des informations recueillies sur place le matin de jeudi 30 novembre 2023, renseignent que ce dernier faisait partie d’un groupe de bandits qui venaient d’opérer à Kalughuma au quartier Bwinongo, voisin de Katwa dans la même commune. Le secrétaire de la Police au sein de ladite commune, cité dans ce dossier, est aux arrêts.

En effet, les  bandits étaient au nombre de trois. Ils ont braqué un cash-point autour de 18 heures locales. La victime de ce braquage a alerté les jeunes tout autour et ceux-ci ont poursuivi les bandits jusqu’à aller mettre la main sur l’un d’eux au pont Vuhunga.

Voulant se créer une route, il a crépité quelques coups de feu mais les jeunes l’avaient déjà cerné et l’ont neutralisé. Des témoins à Kalughuma affirment que la moto qu’utilisaient les bandits, appartiendrait à un élément de la Police nationale Congolaise (PNC) de la commune Mususa. Ce qui a accentué la colère de la population.

La tension est restée tendue autour du bureau communal le matin de ce jeudi, la population qui voulait même saccager cet office étatique. Le bourgmestre policier, le Commissaire supérieur Augustin Lyombo Walubanga, a conscientisé les habitants en colère et les appelés au calme avant de leur rassurer qu’un suspect est déjà aux arrêts.

À lui d’ajouter qu’un autre suspect a été arrêté à Ngolwe dans le quartier Vighole, une cellule dont serait originaire la victime de la justice populaire.

« J’ai tout fait pour arracher l’arme qui était entre les mains de la population. Au bureau de la commune, j’ai retrouvé une foule hostile. Pour elle, il y a une complicité de la Police et consort. Alors, devant cette foule, j’ai pris ma responsabilité de leur parler. Il semblerait que le secrétaire de la Police de Mususa est concerné dans ce dossier-là. Il est aux arrêts », a-t-il affirmé.

Pour sa part, le président de la société civile de la commune Mususa condamne cette insécurité qui a élu domicile la région. Maître Moïse Ndekeyonge demande aux autorités de bien faire leur travail et veut voir les auteurs être vite identifiés et déférés devant la Justice.

« Nous demandons aux autorités d’envoyer déjà le suspect aux arrêts, devant la Justice. Y compris les biens saisis. Il y a aussi une arme. Nous voudrions que les autorités puissent appeler les éléments de l’ordre à leur devoir, qui est de sécuriser la population et leurs biens », a-t-il exhorté.  

Le corps du présumé bandit a été conduit à la morgue de l’hôpital Matanda. Il n y a pas longtemps, un autre cash-point a été braqué à Vuhika dans la même commune.

Dany Mweusi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.