Masisi : la cité de Mushaki passe sous le contrôle du M23

De violents affrontements ont opposé, depuis tôt le matin de ce jeudi 7 décembre 2023, les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) appuyées par les groupes d’autodéfense « Wazalendo » et le M23 aux alentours de Mushaki, dans le groupement Kamuronza, en territoire de Masisi (Nord-Kivu).

Des sources dans la région confirment que l’ennemi a réussi à s’emparer du lieu connu sous l’appellation de trois antennes de Mushaki mais avec comme objectif de prendre le contrôle de toute cette localité stratégique.

Olivier Mungwiko, porte-parole du parlement des jeunes de Sake confirme que la cité stratégique de Mushaki, dernier verrou avant Sake et Goma, est déjà passée sous contrôle du M23.

L’armée a fait usage de son aviation avant la prise de Mushaki par le M23. Le porte-parole militaire, le lieutenant-colonel Njike Kaiko Guillaume indique pour sa part que le M23 s’est “infiltré” à Mushaki.

« Là-bas, y a une population et les stratégies qui sont en train d’être mises en place, c’est de manière à ce qu’on ne puisse pas causer des dégâts collatéraux du côté de notre population », a rassuré le lieutenant-colonel Njike Kaiko Guillaume. 

Une accalmie relative a, cependant, été observée mercredi, sur plusieurs lignes des combats dans les groupements de Kamuronza et de Bashali Mokoto, dans le territoire de Masisi. Ce, après, environ 48 heures des combats ayant opposé les FARDC, appuyés par les groupes d’autodéfense, appelés « Wazalendo », à la coalition M23/RDF.

Selon des sources militaires, des tirs aériens des FARDC de mardi soir, lors de la mise à contribution des avions de chasse Surkhoï 25, ont causé d’énormes pertes dans le camp ennemi.

Plusieurs armes et munitions ainsi que d’autres effets de guerre ont été récupérés sur les corps des rebelles abandonnés.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.