RDC : un ultimatum de 7 jours accordé à l’administrateur de Mambasa pour achever les travaux de construction du pont Ituri II

La nouvelle société civile, coordination territoriale de Mambasa en Ituri, accorde 7 jours, à dater de ce lundi, à l’administrateur du territoire de Mambasa pour achever les travaux de réhabilitation du pont Ituri II sur l’axe routier Makeke-Mambasa.

L’ultimatum est contenu dans une lettre d’indignation et d’information adressée à l’autorité territoriale. Dans cette correspondance signée, le samedi 27 janvier dernier, la structure citoyenne n’hésite pas à exprimer son regret de voir que presque une année après l’effondrement d’une partie de cette infrastructure et le lancement de travaux de réhabilitation, rien ne semble évoluer.

Bien au contraire, les tracasseries et autres actes illégaux en faveurs de certaines autorités ont pris place en cet endroit, déclare Maitre Jospin Paluku Mbowa, son président.

Une fois dépassé le délai accordé, la société civile se réserve le droit de demander à la population de s’exprimer par des voies légales pour dénoncer cette insensibilité face à la souffrance des usagers de cette route.

« Nous trouvons vraiment inacceptable de continuer à jouer avec la population jusqu’à ce niveau. Pour cela, nous laissons au gouvernement congolais un délai de 7 jours. Dépassé ce délai sans rien faire, nous allons organiser des marches pacifiques, des journées ville-morte et demander le départ de l’administrateur du territoire, parce que nous avons constaté que le problème serait aussi les dirigeants. Nous allons commencer par l’administrateur du territoire, et le reste on verra après », a-t-il prévenu.

C’est depuis mars 2023 qu’une partie du pont Ituri II s’était effondré. Quelques jours après, les autorités y avaient déployé de matériels pour réhabilitation mais rien n’est presque perceptible.

Les forces vives de Mambasa ont dû manifester pour exiger la réhabilitation mais cette voix n’a toujours reçu d’écho de la part des autorités.

Stanley Muhindo    

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.