Beni : le chef du groupement Malio préoccupé par des tueries récurrentes dans son entité

Le chef du groupement Malio en chefferie des Bashu dans le territoire de Beni se dit profondément préoccupé par les tueries et d’assassinats qui ont été enregistrés, la semaine passée, dans certains villages de son entité. Le Mwami Kasereka Musangania Bwandeke III l’a dit à RADIOMOTO.NET, ce lundi 19 février 2024, en son office de travail.

Le numéro un du groupement Malio appelle sa population à la vigilance et à la franche collaboration avec les autorités politicoadministratives et sécuritaires pour dénoncer et démanteler les réseaux de malfaiteurs qui opèrent dans cette partie du territoire de Beni.

Mwami Kasereka Musangania Bwandeke III demande également à ses administrés et aux membres de différentes familles de vivre dans l’unité et l’amour et c’est pour le développement de leur entité.

« La situation sécuritaire n’est pas actuellement bonne dans mon groupement. J’appelle la population à être vigilante. Surtout s’il y a des conflits dans des familles, c’est mieux de les régler en famille. Surtout vivre dans l’unité, cela pour le bien de notre groupement Malio », a-t-il conscientisé.

Rappelons que dans la nuit de samedi au dimanche 18 février 2024, des inconnus armés ont ôté la vie à monsieur Grace Ndivito. Cela s’est passé dans le village de Kyondo-Mambale sur l’axe Butuhe-Malepe-Kanyatsi.

La nuit de vendredi au samedi 17 février, toujours en groupement Malio, les ennemis de la paix ont décapité 3 personnes d’une même famille dans le village de Komba-Vurondo. Les enquêtes se poursuivent afin d’identifier les auteurs de ces meurtres pour qu’ils répondent de leurs actes, rassure le chef dudit groupement.

Ngunza Janvier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.