« RDC : la prédation des ressources du grand Nord-Kivu de 1996 à 2016 », un nouvel ouvrage au contenu interpellateur

Cérémonies de vernissage de trois ouvrages scientifiques ce mardi 02 juillet 2019 à l’esplanade du restaurant Hallyday Park

Quel est le contenu de l’Ouvrage « RDC : la prédation des ressources du grand Nord-Kivu de 1996 à 2016 » baptisé, mardi 02 juillet parmi les trois livres en l’honneur de ce jour à Butembo. En regardant la page de couverture du document, l’auteur y représente une image dénotant la prédation.

Le Chef des Travaux KANGITSI KATEMBO MUKOKOMA LIVINUS de l’ISP Muhangi, directeur des travaux du document,  explique que les auteurs y peignent des chimpanzés qui transportent un lourd fardeau, sans se rendre compte de leur pesanteur. Ces chimpanzés sont piétinés, mais sont en train  de rire, pendant que l’espèce transportée ne fait que grossir car elle se nourrit des régimes de bananes au dessus des bananiers.

C’est de cette manière que se passe la prédation en RDC. Au Congo, où les auteurs constatent que, depuis 1996, certains sont en train de s’enrichir scandaleusement au détriment de la masse qui n’est même pas consciente qu’elle est exploitée, qu’il est des gens qui la ruinent au quotidien.

« Il est des gens qui, tout en exploitant toutes les richesses qui existent, privent à la population de ces biens là et cette masse là ne fait que tremper dans la misère. C’est ça l’image. Certains bouffent  alors qu’il y a des obligations, besoins, qui pèsent sur les autres. Cette structure cannibale se vit  en RDC. Le pouvoir est devenu une mangeoire. Lorsqu’on se hisse au pouvoir, c’est pour grossir. Vous avez voté des gens mais ils y vont pour s’empiffrer du miel », a expliqué le CT KANGITSI KATEMBO MUKOKOMA.

« RDC : la prédation des ressources du grand Nord-Kivu de 1996-2016 » se veut être un outil didactique à la description du milieu de l’économie et de la population du Grand-Nord-Kivu.

Ce document est aussi une référence historique et économique du contexte international africain, régional et local de la prédation des ressources naturelles. Bien plus, les auteurs y marquent une leçon de l’histoire pour sortir du système de prédation afin de lancer le développement solidaire et durable, pédagogique du bien commun et d’éducation morale de la jeunesse, avenir de demain.

Pour rappel,  « RDC : la prédation des ressources du grand Nord-Kivu de 1996-2016 » est une œuvre collective, réalisée par plusieurs chercheurs et publiée aux éditions scribes en Bruxelles en 2017. Elle a été publiée au centre de recherches interdisciplinaires de l’ISP/Muhangi. Son baptême a vécu au terme du colloque scientifique qui a réuni des professeurs, des Chefs de Travaux et des assistants au restaurant Hallyday Park.  Les discussions y relatives tournaient autour de « la Démocratie en Afrique hier, aujourd’hui et demain ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *