Butembo : les activités scolaires paralysées au Nord de la ville ce samedi 23 novembre

Après une journée très agitée vendredi 22 novembre en ville de Butembo, c’est la paralysie des activités scolaires dans les écoles du nord de la ville ce samedi 23 novembre 2019. A la base, des rétentions des coups de balles à FURU tirés en l’air par les soldats de la MONUSCO.

Les soldats ont crépité des balles pour disperser un groupe des jeunes qui se rapprochait avec cris et sifflets derrière les véhicules de la MONUSCO. Un membre du parlement débout de FURU dément les accusations des jets des projectiles sur les soldats de la MONUSCO.

« C’était le matin quand les agents de la MONUSCO voulait aller à Kikyo. Quand la population voulait criailler sur les agents de la MONUSCO, automatiquement ils ont commencé à tirer des balles. On a jeté aucun caillou sur les agents de la MONUSCO. Tout ce que la population veut c’est que la MONUSCO aille chez elle. Parce qu’à Beni, on ne peut pas tuer la population ici dans le voisinage de la MONUSCO », a lancé cet habitant de Furu.

Cette situation a non seulement perturbé les activités scolaires dans les écoles de cette contrée de la ville, mais aussi les activités socio-économiques qui ont tourné au ralenti à FURU et dans les quartiers voisins. Des responsables des écoles du Nord de Butembo ont alors libéré les apprenants tout en observant la tension.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *