Butembo : les agents impliqués dans le lavage des mains au niveau des barrières pendant la période d’Ebola réclament leur salaire

Les agents qui étaient impliqués dans le lavage des mains au niveau des barrières et des structures sanitaires dans la lutte contre la maladie à virus Ebola réclament qu’ils  soient  remis dans leur droit.  Pour  manifester leur mécontentement,  ces agents engagés par l’Organisation Internationale de Migration, O.I.M., sont descendus pacifiquement  dans les rues de Butembo  ce vendredi 10 juillet 2020.

Au cours de cette marche pacifique,  ces agents de riposte contre  Ebola  ont lu le premier mémorandum devant l’hôtel de ville de Butembo où ils ont été reçus par le représentant  légal du maire de Butembo.

« Ayant contribué corps et âme à l’éradication de la dixième épidémie d’Ebola dans les provinces du Nord et Sud Kivu, ainsi qu’en Ituri, nous réclamons le payement de nos trois mois d’avril, mai et juin 2020, car ayant travaillé dans les conditions difficiles sous l’emprise des menaces de la communauté et groupes armés », a lancé ce manifestant lisant le mémorandum.

Katsuva Therya Awithe, le représentant  de l’autorité urbaine, a promis de transmettre le contenu du mémorandum  auprès de son autorité.  Après la lecture  de leur mémorandum, ils sont allés  déposer le deuxième à la base de la Monusco à bel air.

La marche pacifique a chuté au bureau de l‘O.I.M. au niveau de My Royal Hôtel au centre-ville de Butembo. les manifestants ont eu du mal à accéder à l’intérieur pour lire le dernier mémorandum.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *