Butembo : dans la rue le premier jour de la rentrée, les enseignants du SYECO exigent la démission du ministre de l’EPST

Les enseignants membres du SYECO Butembo-Lubero sont descendus dans les rues ce lundi 12 octobre 2020. Sous une pluie fine, ces professionnels de la craie ont marché sur la grande artère au centre ville de Butembo. Entre autres recommandations, ceux-ci exigent la paie des NU et la démission du ministre de l’EPST.

Déjà à ce premier jour de la rentrée scolaire de l’année 2020-2021, les membres du SYECO réclament l’amélioration des conditions de vie de l’enseignant congolais. Ils sont descendus dans la rue pour exiger notamment :

  • La paie de toutes les nouvelles unités,
  • La suppression des zones salariales,
  • La démission du ministre d’Etat, ministre de l’EPST et le directeur national du SECOPE et son adjoint…

Toutes ces recommandations sont reprises dans un mémorandum lu devant les autorités scolaires de la province éducationnelle Nord-Kivu II au bureau de la division provinciale et à l’hôtel de ville de Butembo devant les autorités urbaines. Ces enseignants concluent qu’à ces conditions, ils sont prêts de reprendre le chemin de l’école.

A son tour, Bende Buketsu Adrien, Chef de bureau à la mairie et représentant du Maire de Ville empêché, a dit avoir bien accueilli toutes les réclamations légitimes exprimées par les enseignants. Il a reconnu que l’enseignement de qualité n’est possible que lorsque l’enseignant est placé dans des conditions humaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *