Goma : les enseignants de la FOSSYNAT exigent la reprise immédiate des activités scolaires en RDC

Les enseignants réunis au sein de la force syndicale nationale, FOSSYNAT, exigent la reprise immédiate des activités scolaires partout en RDC dès ce lundi 19 janvier 2021. Et ce, en dépit de la mesure du chef de l’État suspendant les cours dans les milieux éducatifs en vue de barrer la route à la pandémie de coronavirus. Dans le cas contraire, ces enseignants annoncent le lancement d’une série d’actions dites de grande envergure.

La position des enseignants est le résultat exprimé lors d’une assemblée extraordinaire tenue à l’Institut Tupendane en ville de Goma mercredi 13 janvier. Les professionnels de l’éducation ont dit ne pas comprendre que le président ait été si partial dans ses décisions, en autorisant le fonctionnement des barres, des Églises, des marchés… et faire le contraire pour les écoles. « On dirait que le coronavirus ne se transmet que dans les écoles », s’exclament-ils!

Dans le contexte où leurs revendications sont bafouées, ces enseignants annoncent le lancement d’une série d’actions dites de grande envergure, pour faire respecter leur desiderata qu’ils jugent de patriotiques, vu que sacrifier l’éducation des enfants c’est hypothéquer l’avenir du pays.

La réclamation de la réouverture des écoles par ces enseignants de Goma arrive, quelques matins seulement après que les étudiants des villes de Kinshasa, Bukavu et Goma-même, aient émis les mêmes vœux pour les mêmes motivations et arguments. Les jeunes leaders de l’Ituri ont aussi exprimé le même souhait le mercredi 13 janvier 2021.

John Tsongo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *