Beni-OICHA : Indignation de la société civile face à la mort de 4 civils sur la route MBAU-KAMANGO

Quatre civils sont morts  dans une embuscade tendue par les rebelles ADF au PK 16 sur la route MBAU-KAMANGO  dans la matinée de ce lundi 24 juin. Il s’agit des personnes qui roulaient sur motos en partance pour PK25 en Territoire de BENI. Le président des forces vives d’OICHA, chef-lieu du Territoire de Beni, se désole qu’un tel forfait survienne juste une semaine après la reprise du trafic sur ce tronçon.

En tout cas, cet incident a lieu une semaine après que le commandement des opérations SOKOLA1 a autorisé la reprise du trafic routier resté suspendu deux ans durant suite à l’activisme des rebelles ADF sur cet axe. PHILIPPE BONANE est resté dubitatif quant au message de l’armé qui indiquait que la situation est déjà sous contrôle. Le président des forces vives d’OICHA chef-lieu du Territoire de Beni indique qu’il n’y a jusque là aucune garantie sécuritaire.

« Il y a certaines motos qui sont attaquées. Comme bilan provisoire, 4 personnes civiles sont mortes. Ils sont tombés dans l’embuscade des ADF. En tout cas, c’était brusquement qu’ils sont tombés dans cette embuscade. Ils quittaient Mbau vers 25 km. La situation est mauvaise parce qu’il y a mort d’hommes. Nous ne sommes pas surs du message qui a été donné par l’autorité militaire comme c’est la population qui vient encore de perdre la vie », s’est-il désolé.  

Les forces armées de la RDC ne se sont pas encore exprimées quant à ce. Les sources non officielles mais proche du commandement des opérations SOKOLA1 parlent d’un échange des  tirs qui a duré plusieurs heures dans l’avant-midi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *